Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > « Des arbres, des arts » : 60 artistes, 15 nationalités différentes

« Des arbres, des arts » : 60 artistes, 15 nationalités différentes

Sur les murs du centre social d’éducation populaire Max Pol Fouchet, d’immenses bâches sur le thème de l’arbre étonnent, interpellent et attisent la curiosité. Une invitation à venir découvrir la chouette exposition « Des arbres, des arts » proposée par l’AIAP jusqu’au 30 octobre.
De Gentioux à Aubusson dans la Creuse ou de Méricourt à Rouvroy, l’exposition se décline à chaque fois sur deux sites, vu le grand nombre d’oeuvres présentées. Car le thème a inspiré bon nombre d’artistes. « Une soixantaine, de quinze nationalités différentes. Des artistes qui vont des Etats-Unis à la Russie en passant par Israël, la Roumanie, la Pologne, de nombreux pays d’Europe et la France évidemment » se réjouit Richard Marcziniak, président de l’AIAP (Atelier international d’artistes plasticiens).
Après les tapisseries de Roger Somville et l’exposition « Maudite soit la guerre », l’association, avec quelques années d’expérience, a réussi à créer un réseau avec ses amis polonais, ukrénien, slovaques…, où s’animent aussi des résidences d’artistes. « Lors de ces rencontres, on invite des gens de différents pays qui, aujourd’hui, participent à cette exposition. On laisse la liberté aux artistes de définir ce qu’ils veulent exprimer comme ici, une toile de Bruno Beudin qui raconte la misère de l’arbre, la déforestation » prend pour exemple le président. D’autres ont fait des choix où il y a simplement l’amour des arbres qui passe ou encore des choses très abstraites. « Sur divers formats, nous avons des visions tout à fait différentes mais nécessaires à la compréhension du monde » termine Richard Marcziniak qui expose aussi deux toiles. « C’est un univers particulier, le mien, fait d’émotions et de paysages internes ».
L’arbre, qui a inspiré peintures et sculptures, est aussi au cœur de la ligne politique environnementale des élus méricourtois qui ont entrepris depuis plusieurs années le reboisement d’espaces délaissés et cette année encore avec la plantation de plus de 800 fruitiers sur le territoire communal.
Alors le maire a remercié tous les acteurs de cette superbe exposition lors du vernissage. Et Bernard Baude de conclure : « C’est une chance pour notre ville de pouvoir réunir autant de créations du monde entier ».
- « Des arbres, des arts », jusqu’au 30 octobre au centre social d’éducation populaire Max Pol Fouchet, rue Jean-Jacques Rousseau.
- Publié le 6/10/2017

Rechercher


AGENDA