Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Depuis la ducasse, soixante années de bonheur pour Janine et (...)

Depuis la ducasse, soixante années de bonheur pour Janine et Robert

C’est à la ducasse de Billy-Montigny, en août 1947, qu’ils se sont rencontrés. Le 8 juillet, Janine et Robert Roter étaient heureux de célébrer leurs noces de diamant.
Marié le 12 juillet 1952, le couple a renouvelé ses consentements devant Marianne Lenne, adjointe au maire, qui a retracé le chemin parcouru.
Janine Roter, née Dujardin le 30 Août 1930 à Liévin est issue d’une famille modeste avec un papa qui était agent EDF. A 14 ans, elle quitte l’école après avoir obtenu son certificat d’étude. « Je suis ensuite rentrée dans une école de couture pour y passer un CAP » se rappelle très bien Janine qui, pendant son apprentissage travaillera dans un atelier de confection sur Avion. « A 17 ans, avec mon CAP, j’ai continué de travailler dans ce même atelier, jusqu’à notre mariage ». Après, elle s’occupera de sa petite famille.
Robert Roter, lui, est né le 4 Décembre 1930 à Fouquières. Son père était mineur. « J’ai quitté l’école, j’avais 14 ans. J’ai commencé à travailler comme apprenti mécanicien auto au garage Ledru à Billy-Montigny » raconte Robert qui, trois ans plus tard, en 1947, décide de partir travailler aux Houillères Nationales. « Comme mécanicien diéséliste à la Fosse 6 de Fouquières ». Entre temps, Robert est appelé sous les drapeaux dans l’armée de l’air. A Nîmes. « Ensuite, je suis parti durant 9 mois à Saïgon ». Sa participation à la guerre d’Indochine lui a valu d’obtenir la médaille coloniale.
En 1966, il obtient une demi-retraite des mines. « Comme j’étais encore jeune, je suis parti dans la vente de voiture, à Lens ». Un métier qu’il exercera jusqu’à sa retraite qu’il prend à 60 ans. Les médailles argent et or récompensent toutes ces années de travail.
Mais l’histoire de Janine et Robert a commencé à la ducasse de Billy-Montigny, en 1947. « Le 30 août, jour de mon anniversaire » s’exclame Janine. « J’étais avec des amies et lui avec des copains. Et tout s’est joué lors d’un tour de manège dans les chenilles ». C’est là que le charme a opéré. Ils décident de se revoir mais ne se marieront que cinq ans plus tard, le 12 juillet 1952.
De leur union sont nés Patrick en 1953, puis Pascal en 1957 et Eric en 1963. Aujourd’hui, Ils ont le bonheur d’être les grands-parents de trois petites-filles, Eva, Léa et Emilie, et de deux arrières petites-filles Héloïse et Méliane.
Après avoir beaucoup voyagé (Chypre, la Grèce, la Crète, la Turquie, la Bulgarie, la Yougoslavie, le Maroc etc.), le couple profite pleinement de la retraite. Janine se plonge régulièrement dans ses mots croisés tandis que Robert tente sa chance au tiercé. Mais tous les deux partagent une même passion pour le jardinage et les fleurs.

Rechercher


AGENDA