Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Conseils citoyens cités du Maroc et du 3/15

Conseils citoyens cités du Maroc et du 3/15

L’année 2014 a été marquée par une réforme de la politique de la ville. Son but ? Réduire les inégalités entre les territoires en accordant plus de moyens aux quartiers identifiés comme prioritaires. Les cités du Maroc et du 3/15 sont concernées par cette réforme imposant la mise en place de conseils citoyens.
Après deux réunions d’informations co-animées par la Ville, son service Projet de Ville-Territoires et l’État, au début juillet, les conseils citoyens ont été mis en place en présence des élus, de Marc Morieux, délégué de la Préfète et des habitants des quartiers concernés, les principaux acteurs.
« Ces échanges se font dans une dynamique déjà amorcée. On ne part pas de rien, les conseils citoyens viendront compléter les espaces de parole, de propositions et d’initiatives des habitants qui existent sur la commune » soulignait Olivier Lelieux adjoint au maire. « Les deux conseils citoyens méricourtois comme les 17 autres créés sur la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin seront aussi représentés auprès de l’instance communautaire ».
Pour la cité du Maroc, un tirage au sort a été nécessaire parmi les candidatures enregistrées afin de constituer le conseil qui sera composé de douze habitants.
A la cité du 3/15, le conseil citoyen a cette particularité d’être intercommunal. Le hasard faisant bien les choses, il s’est naturellement constitué pour moitié de Méricourtois et de Sallauminois.
L’idée de la réforme et de la loi du 21 février 2014, c’est de redonner le pouvoir d’agir aux habitants et qu’ils puissent aussi nourrir l’ensemble des politiques publiques par rapport à leur expertise d’usage. Pour Marc Morieux, qui accompagne la mise en place des conseils citoyens, « les habitants au regard de la situation sociale et économique ont beaucoup d’attentes et leur participation à ce genre d’instance peut leur redonner aussi un petit peu d’espoir et de confiance qui peut de nouveau se tisser entre les institutions, les pouvoirs publics et les collectivités dans un engagement citoyen ».
Aurore Choquet, animatrice socio-culturelle en EHPAD, habite l’écoquartier qui est rattaché en Politique de la Ville à la cité du Maroc. « J’ai toujours vécu dans ce secteur. J’ai voulu m’investir pour faire vivre mon quartier et mobiliser des jeunes. J’imagine des projets autour de plusieurs générations. Je pense que les gens en ont envie. Maintenant, il faut savoir être à l’écoute. Dans le conseil, nous sommes douze personnes élues pour ça. On est là pour décider et vivre les choses ensemble ».
Elu membre institutionnel associatif au conseil citoyen du 3/15, le Sallauminois Xavier Heintze, éducateur en prévention spécialisée (éducateur de rue) espère surtout répercuter la parole de la jeunesse qui malheureusement s’investit peu dans ce genre d’institution. « Et cette parole est essentiellement basée sur l’emploi et le loisir. Je pense que les conseils citoyens ont une réponse à apporter pour redynamiser le quartier et la jeunesse sur certains projets ».

Dès septembre, les conseils citoyens commenceront leurs réflexions et travaux dans leurs quartiers respectifs. Pour tous renseignements complémentaires, Service Projet de Ville -Territoires en mairie au 03 21 69 92 92.

Portfolio

Rechercher


AGENDA