Accueil du site > Affiches > Coco avant Chanel

Coco avant Chanel

Réalisé par Anne FONTAINE, avec Audrey tautou, Benoît POELVOORDE, Alessandro NIVOLA
« Une petite fille du centre de la France, placée dans un orphelinat avec sa soeur, et qui attend en vain tous les dimanches que son père vienne les chercher. Une chanteuse de beuglant à voix trop faible, qui affronte un public de soldats éméchés. Une petite couturière destinée à refaire des ourlets dans l’arrière-boutique d’un tailleur de province. Une apprentie-courtisane au corps trop maigre, qui trouve refuge chez son protecteur Etienne BALSAN, parmi les cocottes et les fêtards. Une amoureuse qui qui sait qu’elle ne sera « le femme de personne », pas même celle de Boy CAPEL, l’homme qui pourtant l’aimait aussi. Une rebelle que les conventions de l’époque empêchent de respirer, et qui s’habille avec les chemises de ses amants. C’est l’histoire de Coco Chanel, qui incarna la femme moderne avant de l’inventer. »

TARIF : 2 euros Inscriptions en Mairie, Service Citoyenneté auprès de Sandrine BLAS les Jeudi 31 Janvier et Vendredi 1er Février de 9H à 11H30 et de 14H à 16H30 et le Lundi 4 Février de 9H à 11H30. Le Ciné Gare, un nouveau rendez-vous autour du cinéma, qui prend ses quartiers à l’espace culturel et public La Gare.
Explications avec Cyril Titz, le directeur de la médiathèque.

Le Ciné Gare, c’est quoi ?

Cyril Titz : « Le ciné gare, c’est une nouvelle activité pour cette année. Nous avons eu l’occasion de le tester en fin d’année 2012 dans le cadre des animations organisées autour de la fin de l’apartheid.
Nous avions organisé un cycle de trois films sur ce thème. Et nous nous sommes rendus compte que le public avait répondu présent. Et notre souhait, c’est de pouvoir utiliser au maximum toutes les ressources de notre espace culturel.
On s’est dit que l’on pouvait proposer au public une action autour du cinéma, des films, des documentaires, des courts-métrages… Et pourquoi pas des productions amateurs que l’on pourrait présenter aux méricourtois ? ».

Pourquoi ce rendez-vous autour du cinéma ?

« L’idée, c’est vraiment d’installer un rendez-vous régulier autour du cinéma parce qu’il y a un amour pour cet art de ma part et j’ai envie de partager cette passion de façon simple avec le public. Pour qu’on puisse aussi discuter autour d’un film comme on pourrait le faire autour d’un livre à la médiathèque ».

Comment vous positionnez-vous par rapport aux cinémas ?

« Notre volonté, c’est surtout de ne pas faire de concurrence aux salles de cinéma. C’est pourquoi on crée une activité autour du cinéma et on propose des films qui ne sont pas forcément une nouveauté, qui ne sont pas forcément très connus et qui parfois n’ont pas rencontré leur public au cinéma ».

Quels films et pour qui ?

« Le choix des films pourrait s’orienter en rapport avec notre programmation culturelle. Par exemple, celui qu’on propose le 22 février, c’est un rendez-vous familial avec à l’affiche ’’Max et les maximonstres’’ qui a été adapté d’un des plus grands albums jeunesse. Et comme le mois du libre débute au mois de mars. On s’est dit que ce choix là était bien pour un film tous publics. La programmation pourrait être en lien avec les événements culturels, ou tout simplement sur des coups de cœur… »

Y aura t-il des rendez-vous à thèmes ?

« L’idée, c’est que chacun puisse s’y retrouver. Il y aura des rendez-vous familiaux mais aussi des choses un peu plus ciblées ados- adultes. Nous avons en projet d’organiser une nuit du fantastique ou de l’horreur. Ce qui nous anime, c’est vraiment l’envie de créer des événements autour du cinéma et on espère en avoir pour tous les goûts. On souhaiterait organiser cela une fois par mois avec un rendez-vous fixe (le vendredi) pour le public ».

Rechercher


AGENDA