Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > « C’est quoi ce travail ? », ce samedi 6 Février

« C’est quoi ce travail ? », ce samedi 6 Février

Depuis trois ans, le centre social d’éducation populaire propose des ateliers de pratiques artistiques dans le registre du théâtre. En partenariat avec la compagnie Quidam, deux pièces ont déjà obtenu un large succès. La première sur les mineurs avec « L’ombre du terril » en 2013 et la seconde dans le cadre du centenaire de la guerre 14/18, « Tranchées » en 2014. Le projet initié actuellement traite le thème du travail et comme à leur habitude, les habitants s’y impliquent totalement en véritables acteurs.
« C’est quoi ce travail ? » est un projet participatif qui donne la parole à chacun sur le monde du travail dans une pièce originale en trois actes.
« Nous travaillons par une réflexion sur ce thème et comme toujours, notre marque de fabrique, c’est de travailler et de réaliser le spectacle avec la population » explique Pierre Rogez, metteur en scène et écrivain dramatique pour la compagnie Quidam. « Nous sommes allés à la rencontre des habitants dans les lieux de vie, sur le marché, dans les associations pour récolter leur perception du travail. Sont-ils heureux au travail ? Celui-ci les rend t-il libres ? »
La musique, le théâtre et la vidéo permettront de rendre compte sur le travail aujourd’hui. Et même si Pierre Rogez s’est accordé un peu le prima de l’écriture, la confrontation du texte sur le plateau et avec les habitants reste essentielle. « Une réflexion est alors posée, parfois des modifications apportées, car le dernier point c’est la scène. Quelque fois, on retravaille collectivement un passage et tout le monde est moteur de proposition ».
Les comédiens sont des amateurs. « Mais je préfère dire acteurs non professionnels » reprend le metteur en scène. « Je leur offre une formation théâtrale sur la base des pratiques de maîtrise du jeu dramatique avec des ateliers autour de la voix, du corps et de l’improvisation ».
La particularité du groupe, c’est de mettre sur la scène des personnes qui ont entre 8 et 85 ans. « Mais pour moi, c’est important car ils représentent la vie de tous les jours. C’est le panel de la société ».
Assez exigeant sur la qualité artistique, Pierre Rogez souhaite que cet atelier soit aussi un endroit de vie. « Nous sommes une vingtaine, comme une grande famille avec des moments d’échanges et de partages. Le théâtre, c’est aussi quelque chose où l’on donne beaucoup de soi, de son corps face au public. Et lorsque nous avons un collectif fort et soudé, on sait que cela va fonctionner sur scène ».
Cette semaine, les répétitions s’enchaînent avant les trois coups de ce premier acte qui sera donné ce samedi 6 février à 20h00 à l’Espace culturel La Gare.
- Gratuit mais réservations conseillées au 03 91 83 14 85.
- Publié le 02/02/2016

Le théâtre m’apporte beaucoup

Depuis trois ans, Aurélien (14 ans) est monté sur les planches grâce à sa maman.
« Elle faisait du théâtre avec Pierre et c’est comme ça que j’ai intégré le groupe. Ici on est comme une petite famille et on s’est fait des amis. Le théâtre m’a aidé à devenir plus sérieux en cours et m’a permis de m’améliorer en français.
Aujourd’hui, je joue le rôle d’un courtier en assurances qui doit tomber amoureux d’une téléconseillère.
Pour moi, c’est un peu comique, car on sait que le travail est moi, c’est un peu compliqué. Mais c’est marrant de jouer ce rôle, je me le suis approprié et je travaille dessus à fond. Je me sens bien. Personnellement, j’ai deux scènes individuelles, une avec le chef d’assurance et la seconde avec la téléconseillère, sinon ce sont des scènes de groupe.
Le théâtre m’apporte beaucoup, je suis plus à l’aise avec les gens et plus calme aussi. Je m’exprime plus aisément. L’année prochaine, c’est le lycée et j’aimerai bien m’orienter vers une filière théâtrale ».

Rechercher


AGENDA