Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Avec le PIJ, les collégiens connaissent tout des élections

Avec le PIJ, les collégiens connaissent tout des élections

Le collège Henri Wallon accueille une remarquable exposition pédagogique et très complète sur le thème des institutions en France. Prêtée par le PIJ (Point information jeunesse) et la Ville de Méricourt, cette exposition citoyenne est le fruit d’un partenariat entre huit PIJ de la région, soutenu par le CRIJ du Nord-Pas-de-Calais.
Cette exposition décline en douze panneaux le rôle du président de la République, des sénateurs, des députés. Elle explique aussi comment sont élaborés les lois et les décrets.
« Cela s’y prête particulièrement bien puisque nous sommes dans une année électorale, et pour nous, cette exposition très didactique nous permet d’aborder le programme selon les nouvelles orientations ministérielles » explique Bernard Abramski, coordonateur du réseau REP, professeur d’histoire-géo et de l’EMC (enseignement moral et civique). « Un partenariat éducatif tout à fait d’actualité qui rentre parfaitement dans le programme des 3e et dans la nouvelle optique de travail sur le socle commun des connaissances et des compétences ».

Le PIJ : Aider les jeunes autour de thématiques

Si les principales missions du Point information jeunesse sont d’aider les jeunes autour de thématiques qui reviennent souvent comme l’emploi le logement, la santé…, pour Karine Delabre et Salah Brik responsables de la structure municipale, « aujourd’hui, cette expo a pour but de sensibiliser les élèves au fait de voter, de mieux comprendre comment cela se passe et leur faire prendre part à la citoyenneté ».
Les collégiens répondent donc à un questionnaire préparé par les professeurs afin de pouvoir coller au mieux au programme officiel. « Basée sur les modes d’élections, les institutions, les présidents, le pouvoir exécutif et législatif et leur rapport, cette exposition est très complète sur l’ensemble et peut brasser plusieurs leçons en EMC » affirme Bernard Abramski.
« Maintenant nous connaissons les différents présidents qui ont été élus » raconte Orlane alors que sa copine de classe Lucie ajoute, « concernant les élections, j’avais quelques idées mais maintenant c’est plus précis. Pour voter, je ne savais pas qu’il fallait avoir 18 ans et être de nationalité française ».
Durant deux semaines, les huit classes de 3e vont travailler le sujet et les 4e aussi dans le cadre de leur parcours de la loi.
- Cette exposition sera ensuite visible à l’Espace culturel et public La Gare en Février.
- Publié le 19/01/2017

Portfolio

Rechercher


AGENDA