Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Aux Médériales, les Méricourtois se mettent à rêver

Aux Médériales, les Méricourtois se mettent à rêver

Dimanche 23 juin, le premier rêve des Méricourtois aurait pu être celui d’avoir une journée ensoleillée. Qu’importe, s’il n’était pas dans le ciel, le soleil était bien dans leur cœur pour cette fête populaire placée sous le signe du rêve et de la solidarité.
« I have a dream… » était le thème de ces 17e Médériales invitant la population à venir rêver. Et ce ne sont pas quelques gouttes de pluie qui allaient arrêter les Méricourtois, leur maire Bernard Baude en tête, pour relever dans un même temps un défi afin d’aider des familles à partir en vacances. « Oui, l’ensemble des bénéfices de cette fête familiale est géré par les quatre associations caritatives et notre souhait, c’est d’aider des familles à réaliser leur rêve : celui de partir en vacances avec leurs enfants » affirmait Olivier Lelieux, adjoint à l’éducation populaire et à l’enfance. Et lorsqu’il s’agit de solidarité, on se serre les coudes à Méricourt. Le Secours populaire, les Restos du cœur, le Secours catholique et la Croix-rouge en tête bien évidemment. Mais on peut aussi compter sur les associations locales (elles étaient plus d’une vingtaine) et tous leurs bénévoles. « Les habitants se sont déplacés et nous avons servis plus de 700 repas » se réjouissait encore l’adjoint.
Autour de ce barbecue géant rythmé par l’harmonie municipale, les Ch’tis accordéons, le KAK 40 et voyageant avec le folklore polonais de Kapela Wiosna, adultes comme enfants ont décliné leurs rêves. Comme celui « d’envoyer le plus possible d’enfants en vacances cette année » de Roger, le président du secours populaire, « de voir nos enfants heureux » de Nelly et Jean-Luc , « de réussir mon examen de solfège et plus tard jouer dans un groupe » de Valentin 14 ans et déjà 9 ans d’accordéon derrière lui. Ou encore « de devenir éducateur spécialisé pour les enfants différents », « de toucher les étoiles », « de faire le tour du monde »… Avec leurs mots, en peinture, sur des ballons, plus de 350 rêves ont été exprimés et enregistrés dans la machine fantastique de l’association TEA afin qu’ils deviennent réalités. D’autres associations ont donné le tempo à l’événement avec du hip-hop, de la danse country et de la zumba. « Quel régal tous ces mélanges de musiques » lançait Thédie juste avant le concert final donné par « Les murmures de la rue ». Un groupe de rock festif avec un répertoire aux textes engagés qui n’hésite à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.
Présentée par l’excellent duo, Saverio et Stéphane, la fête fut belle, apportant sa part de rêve aux méricourtois présents.

Rechercher


AGENDA