Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > Ambiance champêtre et succès du premier marché aux fleurs

Ambiance champêtre et succès du premier marché aux fleurs

C’est dans un écrin de verdure que s’est implanté le premier marché aux fleurs et aux plantes. S’il est d’usage d’offrir du muguet le premier mai, mercredi, les visiteurs avaient aussi la possibilité d’acquérir toutes autres sortes de plantes, fleurs mais aussi légumes.
Au cœur de la commune et à deux pas du futur éco-quartier, sur cet espace verdoyant, coincé entre la RD 262 et le boulevard Allende, les participants du défilé ont découvert un beau marché aux fleurs. Un événement nouveau lancé par la municipalité et son service environnement et qui prendra date tous les ans au premier mai.
« Pour cette première, nous avons réussi à faire venir des professionnels dans le domaine de la culture, des fleurs, mais aussi des associations en relation avec l’environnement » se réjouissait Gérald Bruneau responsable des espaces verts municipaux. « Pas moins de douze stands sont installés sur ce lieu et avec ces professionnels, nous avons invité des associations locales liées à l’environnement avec Ch’bio gardin, mais aussi à la famille et l’enfance avec PEF (parents-enfants-familles), les jeunes et les animateurs de l’accompagnement à la scolarité et les mamans du module PTS (plan territorial de santé) ».
Un partenariat pour apporter un esprit convivial à ce rassemblement autour de l’environnement avec des stands d’animations autour de plantations, d’herbier et de graines de poèmes pour permettre à certains de s’exprimer à partir de noms d’arbres et de fleurs. Aux détours des stands, les enfants ont profité de quelques balades à poneys grâce au club des Débrouillards et son président Patrick Hlavaty.

Dans l’après-midi et à cinq reprises, Un opéra de légumes a été proposé par la compagnie Détournoyment. Un spectacle humoristique autour du potager, joué parmi les ballots de paille et qui réconcilie les enfants et les légumes. Bref, de grandes asperges, des petits navets et bien d’autres légumes pour une journée aux petits oignons.
« La population apprécie et depuis ce matin nous avons de bons échos » affirmait un exposant, Cédric Camus producteur Art et nature à Wingles. « C’est à renouveler. Il manque de producteurs, mais c’est normal. La première année c’est toujours compliqué. Nous sommes agréablement surpris et pour le prochain, on sera là »
Pour Yves Bonaventure de Croisilles et spécialisé dans le matériel de motoculture. « Je fais beaucoup de salons et marchés. Il faut que le bouche à oreille fasse son travail et l’année prochaine on sera plus nombreux à exposer. Il ne faut pas qu’ils aient peur de diversifier avec tout ce qui a attrait à la culture. Aujourd’hui, c’est bien et il y a du monde. En plus, il fait beau mais les organisateurs avaient tout prévu en cas de pluie. Nous avons été bien accueilli et c’est important. Nous sommes dans le Nord-Pas-de-Calais, ça se sent tout de suite. Ailleurs, c’est pas toujours comme ça. L’année prochaine, je reviens ».
Les organisateurs les accueilleront avec plaisir et après la réussite de ce premier marché aux fleurs, la Ville lance auprès des Méricourtois son 2e concours éco-citoyen sur le thème de la biodiversité. Dépôt des candidatures en mairie jusqu’au vendredi 31 mai.

Rechercher


AGENDA