Accueil du site > 3. Méricourt Actualité > Revue de presse > 14 juillet : la chance aux artistes régionaux

14 juillet : la chance aux artistes régionaux

A Méricourt et depuis quelques années, les programmations des festivités de la fête nationale n’ont plus rien de traditionnel. Pas de vedettes « has been » en tête d’affiche, mais des artistes régionaux, de jeunes groupes en quête de scènes.
« Des artistes qui ne composent et n’écrivent plus rien et qu’on ressort de la naphtaline le 14 juillet, cela ne nous intéresse pas » explique Alexandre D’Andréa, adjoint aux fêtes et cérémonies. Depuis quelques années, les organisateurs méricourtois soutiennent les intermittents du spectacle et offrent une chance à des jeunes qui débutent.
Lundi soir, le groupe Les Inopinés a ouvert les festivités sur le parvis de l’espace culturel La Gare. Des amis qui ont appris la musique inopinément et qui depuis quelques mois, écrivent, composent et interprètent leurs propres chansons inspirées du quotidien, de la vie tout simplement. Sur des rythmes pop ou rock, Les Inopinés dévoilent leur talent depuis peu et assurément, ce n’est pas fini.
Derrière, Téléphomme tribute to téléphone prenait le relais de cette programmation. « Une programmation culturelle et festive faite pour que tout le monde s’y retrouve » insistait Alexandre D’Andréa. Un groupe qui a rappelé des souvenirs à tout le monde. « Çà, c’est vraiment toi », « Un nouveau monde » et bien d’autres titres ont replongé avec énergie le public au cœur des années 80.
Enfin et dans un tout autre registre, avec le tour de chant de Melissmell, la foule est tombée « Droit dans la gueule du loup », titre de son dernier album. D’une voix grave, parfois cinglante, la chanteuse a contemplé le monde avec rage et sincérité. Une explosion de mots et de maux avant que le ciel méricourtois n’explose à son tour des mille feux colorés des artificiers.

Rechercher


AGENDA